Potager : comment le créer et l’entretenir ?

Ça y est, vous avez décidé d’avoir un petit jardin chez vous où vous allez cultiver vos propres légumes. Pour une alimentation familiale sûre et saine, il est toujours bien de produire certains de ses propres ingrédients culinaires au lieu d’aller les acheter dans les grandes surfaces. Ainsi, vous avez l’assurance que ce qui entre dans la composition de vos repas ne contient rien de nocif pour votre santé puisque vous connaissez sa provenance. Pour vous accompagner dans ce projet, nous vous proposons quelques conseils pour créer et bien entretenir un potager.

Comment créer son potager ?

C’est une excellente idée de vouloir créer un potager chez vous. Pour réussir un tel projet, il faut passer par des étapes essentielles.

Lire également : Comment planter et entretenir un avocatier ?

Le choix de l’emplacement idéal

Il ne suffit pas d’avoir un bout de terrain à l’arrière de sa maison pour se lancer dans ce projet. Il est recommandé que l’espace à cultiver soit orienté vers le sud pour que les plantes puissent donner de meilleurs rendements. Elles ont besoin de soleil et de beaucoup d’eau pour bien pousser. N’hésitez pas à consulter des professionnels pour plus de conseils pertinents, afin d’aménager un potager dont vous pourrez profiter longuement.

La culture sur une surface adaptée

En tant que débutant, il est toujours préférable de commencer par une petite plantation. Un petit champ de 10 voire 20 m² de surface vous suffit, même si votre famille compte 4 membres. Si par contre vous êtes seul, vos rangées ne doivent pas faire plus d’un mètre de longueur pour chaque légume. Par exemple, deux plants de tomates vous suffiront largement.

Lire également : Doryphores : comment s’en débarrasser dans les patates ?

Établir un plan pour la plantation

Certaines plantes ne poussent pas bien et d’autres pourrissent lorsqu’elles ne sont pas associées à la bonne culture. C’est le cas de la tomate et du concombre. Évitez aussi d’associer la tomate aux variétés des choux pour ne pas créer des allergies ou des maladies. Le poireau à côté de la carotte est par contre une bonne idée, car pendant que l’odeur des poireaux chasse les mouches des carottes, celles-ci éloignent la teigne des poireaux.

Le choix de plantes faciles à entretenir

Généralement, les tomates, les carottes, les haricots verts, les laitues ou encore les courgettes sont les plantes idéales pour un jardinet. Toutefois, elles ne se cultivent pas pendant la même période de l’année.

créer et entretenir un potager

Concevez une combinaison de légumes pertinente

Pour éviter l’utilisation de pesticides ou d’engrais dans votre petit potager, il est indispensable que le potager soit équilibré. Une bonne association des cultures doit être faite afin que les plantes puissent se compléter. En mettant par exemple les oignons et les carottes ensemble, ils se protègeront réciproquement de tout parasite.

L’échalote, l’ail et l’oignon par contre, empêchent les haricots, le pois et plusieurs légumineuses de bien pousser. Quant aux choux et autres crucifères, ils ne doivent pas être plantés à côté des fraisiers. Entourez le fenouil de plusieurs plantes aromatiques ou cultivez-le seul.

Souvent, les légumes de même famille sont éloignés les uns des autres au moment de la culture. La mâche ainsi que les épinards peuvent être associés à n’importe quel genre de plantation. Vous pouvez aussi combiner la culture des fèves, pois, haricots et autres fabacées avec les crucifères. De même, on note une complémentarité entre les tomates et les carottes.

Pour repousser les nuisibles, le mélange des soucis ou des œillets d’Inde avec les cultures est fortement recommandé. Grâce au romarin, sauge, sarriette, thym et aux autres plantes aromatiques, il est difficile aux parasites de se développer dans votre potager. L’azote dont les légumes ont besoin provient souvent des fabacées. C’est pour cela que vous devez penser aussi à la plantation des pois, des fèves ou des haricots.

Comment entretenir votre potager ?

L’entretien du potager doit se faire de façon régulière en commençant par le désherbage. Ensuite, utilisez la méthode du paillage pour mettre tout autour des plantes du copeau de bois. Ainsi, les plantes seront protégées d’une part contre les mauvaises herbes et d’autre part contre la chaleur. De plus, vous pourrez mieux contrôler l’arrosage.

Cette technique permet aussi d’avoir des plantes bio, car vous n’avez plus besoin d’utiliser un produit chimique. Il faut souligner que chaque culture agricole suit un cycle de vie donné. Autrement dit, toutes les plantes ne peuvent pas être mises sous terre au même moment de l’année. Lorsque vous plantez une espèce conformément à sa saison, vous êtes sûr d’avoir des produits naturels et de bonne qualité au moment des récoltes.

Le développement d’un écosystème permet d’optimiser les cultures et d’avoir un modèle totalement écologique. Pour ce faire, plantez autant que possible des fleurs dans votre jardinet. Cela attirera les papillons et les abeilles qui transporteront du pollen dans les plants. Luttez contre les pucerons qui dévorent les plants en introduisant des coccinelles dans la plantation.

Quant aux gastéropodes qui dévastent les fruits et légumes, les hérissons et les batraciens en raffolent. Pour les installer dans le champ, il suffit d’amasser du bois dans un petit coin pour qu’ils viennent s’y réfugier.

Les outils indispensables pour entretenir votre potager

Au-delà de la technique du paillage, il y a d’autres astuces pour maintenir votre potager en bon état. L’utilisation des bons outils est primordiale pour un entretien efficace et une récolte abondante.

Pour le désherbage, une binette sera utile pour gratter les mauvaises herbes sans endommager les racines de vos plantations. Si vous avez un grand champ à travailler, optez plutôt pour une bêche qui permet de retourner la terre sur plusieurs centimètres de profondeur.

Pour l’arrosage, un arrosoir est indispensable si vous n’avez pas accès à un point d’eau proche du potager. Un tuyau d’arrosage équipé d’une lance peut aussi être pratique si vous voulez arroser en profondeur ou atteindre des zones difficiles.

Fait moins connu : l’utilisation du sécateur. Effectivement, cet outil permet non seulement de tailler les branches mortes mais aussi de couper avec précision les extrémités fragiles des plantes afin qu’elles poussent mieux. Les gants sont aussi indispensables afin que vos mains ne se salissent pas trop et ne s’abîment pas dans le cas où vous travaillez avec des épines ou autres éléments coupants.

Il faut souligner l’utilité du râteau dans l’entretien quotidien du jardinage, car cela permettra aux racines et au sol d’avoir suffisamment d’aération grâce au léger remue-ménage provoqué par son utilisation régulière.

Les astuces pour lutter contre les maladies et les nuisibles dans votre potager

Malheureusement, les maladies et les nuisibles peuvent rapidement envahir votre potager et compromettre vos récoltes. Pour y faire face, il existe des astuces naturelles qui permettent de lutter efficacement contre ces maux.

Pour éviter que les maladies n’affectent vos plantations, il faut maintenir un sol sain. Effectivement, un sol équilibré en matière organique favorise la croissance des plantations tout en renforçant leur résistance aux infections.

Certaines plantations sont reconnues pour leurs propriétés insecticides ou fongicides. Par exemple, le basilic repousse naturellement les mouchettes blanches alors que le romarin empêche la prolifération des acariens. Pour profiter de ces avantages naturels, pensez à associer différentes variétés dans votre potager.

Les purins végétaux constituent aussi une solution efficace contre certains nuisibles du jardinage. Le purin d’ortie protège ainsi vos tomates contre l’apparition du mildiou tandis que celui de consoude nourrit votre terre et encourage la floraison des fruits sur vos arbustes fruitiers.

Pour prévenir l’apparition de champignons indésirables sur vos légumes • notamment après une période pluvieuse -, vous pouvez utiliser un traitement à la bouillie bordelaise ou au soufre… Mais attention à ne pas trop en mettre car cela peut facilement endommager les feuilles si ce n’est pas bien dosé !

Afficher Masquer le sommaire