Les pieds de vignes anciens sont-ils résistants ?

Vous avez décidé de cultiver des pieds de vigne. Vous êtes cependant encore partagé entre variété ancienne et nouvelle, couleur et condition de culture… Le choix n’est en effet pas évident et les avis ne sont pas toujours unanimes. Deux écoles s’affrontent : pendant que certains amateurs ne jurent que par les cépages anciens, d’autres sont catégoriques quant à la sensibilité des pieds de vigne anciens. Est-ce une bonne idée de choisir une vigne ancienne ? Y a-t-il des variétés résistantes, comme le muscat bleu ? Voici quelques conseils pour choisir la meilleure vigne.

Planter des pieds de vigne anciens : la garantie d’un cépage résistant

Comme leur nom l’indique, les pieds de vigne anciens sont des variétés traditionnelles de vigne qui ont traversé le temps. Ils sont pour la plupart utilisés comme raisins de table et parfois cultivés dans le cercle familial.

A lire également : La clôture de jardin à travers les âges

Il s’agit de variétés spécifiquement reconnues pour leur particularité en bouche. Encore appelés « vigne traditionnelle », la majorité des pieds de vigne cultivés à l’époque en France étaient très vulnérables. En effet, très sensibles, ils ne survivaient pas aux maladies et aux attaques comme le mildiou, l’oïdium, le phyroxella sans traitements chimiques.

Toutefois, cette vulnérabilité ne concerne pas tous les pieds de vigne anciens. En effet, pour résoudre ce problème et avoir des raisins sains, certains pieds de vigne ont été croisés. On retient donc que certaines anciennes variétés de vignes, notamment disponibles chez Viticabrol, résistent très bien aux agressions. La plupart ne nécessitent même pas de traitements chimiques.

A découvrir également : Comment choisir une serre de jardin ?

Une variété hybride vous fait sûrement penser à un organisme génétiquement modifié (OGM), mais ce n’est pas le cas. Le processus se fait de façon naturelle et consiste à faire l’hybridation de deux variétés qui ont des caractéristiques complémentaires et intéressantes.

Résultat : on a des vignes anciennes naturelles et résistantes. Bien évidemment, ces pieds de vigne n’ont pas le même cycle. Votre choix se fera selon les propriétés du vin, la région, les conditions climatiques, l’espace à utiliser pour la culture, etc.

 pieds de vignes anciens

La vigne « muscat bleu » : un pied résistant et facile à cultiver

S’il y a bien un cépage ancien à ne plus présenter, c’est le muscat bleu. Avec des fruits noirs bleutés, ce cépage fait l’unanimité des amateurs et fins gourmets. Originaire de Suisse, il est hybride du Garnier et de la perle noire. Ce duo confère donc au muscat bleu des caractéristiques organoleptiques très intéressantes. Agréables à croquer, sucrés et juteux, avec des pépins de taille acceptable, ces raisins produisent des vins qui ne laissent personne indifférent. Ils dévoilent particulièrement une touche rappelant la noix de muscade.

En termes de culture, les pieds de vigne de muscat bleu sont très résistants. Ce cépage ancien résiste aux maladies tant redoutées par les vignerons. Encore mieux : ils résistent aux conditions extrêmes. En plus de tous ces atouts, ce pied de vigne est facile à cultiver et n’est pas vraiment exigeant. Il pousse sur une grande variété de sols, pourvu que celui-ci soit bien drainé. Toutefois, les sols très humides ne sont pas très recommandés. Notez que ce cépage donne le meilleur de lui quand il est exposé aux rayons du soleil.

Arrivant généralement à maturité à la mi-septembre, cette variété précoce laisse paraître de belles grappes de fruits de taille moyenne. Il est cependant très fréquent de voir des raisins de petites tailles. Le muscat bleu est très adapté pour la confiture de raisin ainsi que les jus.

Le pied de vigne Noah : un choix original de raisin blanc

Un autre ancien cépage résistant en tête de liste est le raisin Noah. En effet, issu de l’hybridation du vitis riparia et du vitis labrusca, le pied de vigne Noah est très original. Sucre, acide, touche de framboise : telles sont les caractéristiques à découvrir pendant la dégustation de ces fruits rouges. Contrairement au muscat bleu qui est croquant, celui-ci a une texture molle, mais reste très gourmand.

Pour décupler ses caractéristiques, il est indispensable de veiller aux conditions de culture. Par exemple, lorsque l’exposition au soleil fait défaut et n’est pas optimale, il ne donnera pas un très bon rendement. Il constitue un très bon choix si vous êtes un amateur de raisin blanc.

Le pied de vigne Isabelle, pour un raisin de table acidulé

Un autre pied de vigne ancien qui mérite qu’on parle de lui est l’Isabelle. En raison de la beauté de son feuillage (à caractère ornemental) et de la qualité de ses fruits, il s’agit d’un des meilleurs cépages de sa catégorie. Sucrés et acidulés, avec des notes de framboises, ses petits fruits ont un goût exquis en bouche.

Malheureusement, la vigne d’Isabelle n’est utilisée que comme raisin de table. Sa vinification est interdite à l’heure actuelle, mais pourrait reprendre si de solides preuves de son caractère inoffensif voient le jour.

Très productif, le pied de vigne Isabelle est également facile à cultiver et ne nécessite pas de traitement phytosanitaire pour se développer et résister.

Le raisin Clinton ou raisin framboise : une variété résistante idéale pour les zones froides

La variété Clinton est également une ancienne variété très résistante. Originaire des États-Unis et issu de l’hybridation du Vitis Riparia et du Vitis Labrusca, ce raisin envahissant est particulièrement connu pour offrir des raisins acidulés aux notes framboisées. En outre, ces fruits de couleur noire se dévoilent bien dans les glaces, les jus et les confitures.

Ils ne sont toutefois pas utilisés dans la fabrication du vin. Arrivant à maturité de façon précoce, ce plant de vigne est idéal pour les régions du nord, car il supporte bien la gelée. De même, le pied de vigne Clinton est très résistant aux maladies.

Le muscat blanc d’Alexandrie : la variété de raisin célèbre pour une grande productivité

Si vous êtes amateurs de vins blancs et de pieds de vigne anciens, c’est sans aucun doute, l’un des cépages qu’il vous faut. Cette variété muscatée est très célèbre dans la fabrication des vins blancs les plus célèbres, dont le muscat de Rivesaltes. C’est un cépage tardif, mais qui offre une grande productivité. Cependant, il n’a pas une bonne résistance aux attaques comme les variétés citées plus haut, mais il mérite sa place dans cette liste en raison de ses caractéristiques.

En fin de compte, vignes anciennes ne riment pas nécessairement avec vulnérabilité. Lorsque le choix est bien fait, vous aurez des raisins de table de qualité supérieure. Les plants de vigne anciens et résistants sont surtout adaptés pour une culture à la propriété ou au jardin.

Les avantages de l’utilisation de pieds de vignes anciens en agriculture biologique

Les avantages de l’utilisation de pieds de vignes anciennes sont nombreux, notamment en agriculture biologique. Effectivement, ces vieux cépages ont été cultivés pendant des siècles sans pesticide ni engrais chimique, ce qui leur permet d’avoir une résistance naturelle. Les racines profondément ancrées dans le sol permettent aux plantations anciennes d’assimiler mieux les nutriments et de survivre à la sécheresse. Les exploitations viticoles biologiques peuvent ainsi utiliser ces pieds comme alternative aux pesticides pour protéger leurs cultures.

L’utilisation des pieds de vignes anciennes peut aussi avoir un impact positif sur la biodiversité. Les vignobles modernisés sont souvent simplifiés pour faciliter l’accès aux engins mécaniques et réduire les coûts liés à l’entretien. Cela a un impact direct sur la diversité des espèces animales et végétales présentes dans le sol ou sur les murs alentour.

Avec les plants de vigne anciens résistants, il est possible d’envisager une culture traditionnelle respectueuse non seulement du patrimoine agricole, mais aussi environnemental.

Comment entretenir et protéger les pieds de vignes anciens pour une récolte abondante et de qualité

Les pieds de vignoble anciens sont des trésors à préserver, car ils sont résistants aux maladies et aux ravageurs. Vous devez en prendre soin avec qualité. Voici quelques conseils pour entretenir ces plants :

Taille régulière : Les vignobles anciens nécessitent une taille régulière pour éliminer les branches mortes ou malades. Cela permet aussi une bonne circulation de l’air et du soleil.

Fertilisation naturelle : Il n’est pas nécessaire d’utiliser des engrais chimiques avec les pieds de vignoble anciens, car ils ont un système racinaire profond qui leur permet de puiser dans le sol tous les nutriments dont ils ont besoin.

Gestion des mauvaises herbes : Les mauvaises herbes peuvent rapidement envahir la zone autour des pieds de vigne. Pour éviter cela, il est recommandé d’utiliser un paillage en paille ou en copeaux qui maintiendra l’humidité tout en empêchant la prolifération des plantations indésirables.

Protection contre les parasites : Bien que résistants aux attaques parasitaires, il peut arriver que certains insectes se nourrissent du feuillage ou endommagent les raisins sur certaines variétés plus sensibles comme le muscat blanc d’Alexandrie, par exemple. Dans ce cas-là, l’utilisation de produits biologiques tels que le Bacillus thuringiensis (Bt) peut être envisagée.

Protégés et bien entretenus, vos pieds de vigne ancienne vous offriront une récolte abondante et de qualité.

Afficher Masquer le sommaire