Outils de jardin : faut-il choisir le thermique ou l’electrique ?

Au moment d’acheter les outils nécessaires à l’entretien de votre jardin, vous devrez faire le choix entre les modèles thermiques (à essence) et électriques (sur secteur ou batterie). Voici quelques conseils pour vous aider à prendre la bonne décision.

Les thermiques : puissants et autonomes

Les outils de jardin avec un moteur thermique, qu’ils fonctionnent avec de l’essence ou du mélange 2 temps, proposent une grande puissance et peuvent tourner tant que vous aurez du carburant. Vous pourrez donc facilement travailler toute la journée et apporter votre matériel là où vous le souhaitez sans contrainte. En contrepartie, ces outils thermiques demandent un entretien constant et minutieux, au même titre que votre voiture : vidange, circuit d’alimentation ou encore pompe à essence, et nécessitent par nature de stocker du carburant. Enfin, n’oubliez pas que leur puissance se retrouve aussi au niveau sonore, ce qui peut être problématique en fonction de votre voisinage.

A lire également : Pompe à moteur : de quoi s'agit-il exactement ?

Les électriques : simples et silencieux

On peut distinguer deux grandes catégories d’équipements électriques. La première famille est constituée par les outils sur secteur, c’est-à-dire sur une prise. Leur utilisation est très simple mais leur rayon d’action sera limité par la longueur de votre rallonge. La seconde famille permet de régler ce problème en fonctionnant avec des batteries. Cette technologie a beaucoup progressé niveau puissance et propose de très bonnes performances, que ce soit pour des taille-haies, des coupe-bordures ou même des tronçonneuses. L’autonomie ne cesse de s’allonger et peut être doublée avec l’achat d’une batterie secondaire. D’une manière générale, les outils avec un moteur électrique sont beaucoup plus silencieux et leur entretien est plus simple que pour leurs cousins thermiques.

Votre choix final devra donc tenir compte de l‘accessibilité des zones d’intervention, de la puissance dont vous aurez besoin et, bien entendu, de votre budget. Le matériel électrique avec batterie est un bon compromis mais peut nécessiter un investissement plus conséquent.

A lire également : 4 astuces pour entretenir votre piscine

Les avantages écologiques des outils électriques

En plus de leur praticité, les outils électriques ont un autre atout important : ils sont écologiques. Contrairement aux équipements thermiques qui fonctionnent avec des carburants fossiles, les modèles électriques ne produisent pas de gaz d’échappement ni de particules fines. Ce point est à prendre en compte pour préserver notre planète et éviter la pollution atmosphérique.

Mais l’éco-responsabilité ne s’arrête pas là. Effectivement, certains fabricants proposent aujourd’hui des batteries recyclables ou même composées en partie de matières premières renouvelables comme le lithium-ion. Les emballages font aussi l’objet d’une attention particulière avec une réduction drastique des plastiques.

Les municipalités ont compris l’intérêt environnemental des outils électriques dans leur gestion du patrimoine vert et optent souvent pour ces solutions plus respectueuses. Chez les particuliers aussi, cette prise de conscience grandit petit à petit et amène chacun à faire sa part pour protéger notre planète.

Choisir un outil électrique peut être considéré comme un choix responsable sur plusieurs plans : économique (moins cher à long terme que le modèle thermique), pratique (plus léger et moins bruyant), mais aussi écologique !

Les inconvénients des outils thermiques en termes de bruit et d’émissions polluantes

Malgré leurs performances indéniables, il y a des inconvénients non négligeables liés à l’utilisation d’outils thermiques. Le premier concerne le niveau sonore. Effectivement, ces équipements sont souvent très bruyants et peuvent causer une nuisance pour l’utilisateur ainsi que pour les voisins. Les tondeuses thermiques atteignent par exemple un niveau de 95 décibels (dB), ce qui est bien supérieur aux normes imposées par la législation européenne.

L’autre inconvénient majeur du matériel thermique est lié au problème de pollution. Effectivement, en utilisant un outil de jardinage à essence ou diesel, on libère dans l’atmosphère certaines quantités de gaz nocifs comme du dioxyde de carbone (CO2), du monoxyde de carbone (CO), des oxydes d’azote (NOx) ou encore des particules fines. Ces émissions peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé humaine, notamment chez les personnes sensibles souffrant d’allergies ou d’asthme.

Pour éviter cela et contribuer à réduire leur empreinte écologique, certains particuliers cherchent aujourd’hui des alternatives moins émettrices telles que les outils électriques. Si vous êtes donc préoccupé par votre impact environnemental et sonore sur vos voisins, il peut être judicieux d’envisager un appareil électrique plutôt qu’un modèle thermique !

Nous espérons vous avoir aidé avec cet article à y voir plus clair dans le choix entre les deux types d’outils et à prendre la meilleure décision en fonction de vos besoins.

Afficher Masquer le sommaire