Théier : comment le cultiver chez soi ?

25
Partager :
Théier comment le cultiver chez soi

Le théier généralement appelé thé, est une plante originaire d’Extrême-Orient. Il est cultivé principalement pour ses feuilles, qui après avoir été séchées, servent pour la préparation des infusions. Si vous avez bien envie de cultiver votre propre théier et que vous ne savez pas exactement par où commencer, vous aurez sans doute toutes les informations nécessaires pour le faire dans la suite de cet article. En effet, bien qu’aimant la chaleur, le théier peut être planté partout si on sait en prendre soin.

Comment cultiver le théier chez soi ?

Il existe trois principales variétés de théier. D’abord le théier de Chine dont la floraison est abondante et les feuilles petites, mais épaisses, atteignant six mètres de hauteur à son maximum. Ensuite le théier d’Assam pouvant atteindre jusqu’à seize mètres de hauteur puis le théier du Cambodge ; très peu cultivé et reconnaissable à sa couleur et à ses feuilles mi-jaunes mi-vertes. Pour commencer, nous vous recommandons d’acheter sur internet ou à Maison du Camélia une bouture de théier chez un pépiniériste spécialisé en camélias selon vos aspirations.

A découvrir également : Comment faire germer l'ail ?

Ensuite, plantez la bouture à l’air libre. À défaut d’avoir un balcon ou un jardin, plantez votre théier dans un grand pot proche d’une fenêtre régulièrement ouverte. En effet, le théier aime les sols acides. Pour ce faire, l’idéal est de le planter dans de la terre de bruyère mélangée à de la terre de jardin.

Théier

A lire également : Quand et comment semer ses légumes au potager ?

Par ailleurs vous pouvez tapisser le fond du pot ou votre support avec de petits cailloux et une couche de sable avant de verser la terre dessus. Ceci permet de bien drainer le sol. Pour une meilleure croissance, votre plante aura besoin d’une bonne luminosité. Cependant, évitez de l’exposer à d’intenses rayons de soleil.

Quand et où cultiver le théier ?

Il est très important de prendre en compte le climat et les saisons avant de vous lancer dans votre nouvelle aventure. La période idéale pour planter le théier part d’avril à juin ou de septembre à octobre également. Pour ce qui est de l’endroit, privilégiez un coin abrité du vent, à l’ombre ou à la mi-ombre. Le Théier est une plante qui se développe mieux dans un milieu chaud et ensoleillé. Toutefois, il peut résister au froid jusqu’à -7 °C.

Comment entretenir le théier au quotidien ?

Pour préserver votre théier du froid hivernal, recouvrez-le de papier bulle afin que la terre ne gèle pas, ou carrément, placez le à l’intérieur, notamment dans une véranda. La terre doit être souple en permanence pour permettre au théier de bien se développer. Pour ce faire, il est recommandé d’arroser la terre en hiver dès qu’elle devient sèche en surface et de la maintenir humide en été. Mais attention ! Même si le théier aime l’eau, vous devez tout de même lui éviter l’eau trop calcaire. Servez-vous de l’eau de pluie ; bien plus écologique pour l’arrosage.

Voici détaillé en 3 étapes le processus pour cultiver le théier chez vous. Au-delà de tous ces éléments, vous pouvez dans la mesure du possible faire usage d’un engrais naturel de votre choix pour espérer une meilleure récolte.

Partager :