Quand et comment semer ses légumes au potager ?

La nature étant bien faite, elle nous a donné la possibilité de tirer de la terre les légumes dont nous avons besoin pour nous nourrir. Et quoi de mieux que construire son propre potager, semer et récolter ses légumes en fonction de la saison ! Découvrez ici quand et comment semer ses légumes dans un potager.

L’avantage d’avoir son propre potager chez soi

Avec l’avancée fulgurante de la technologie et l’industrialisation accrue des aliments, difficile de choisir au supermarché des légumes réellement bio ! Nombreux sont ceux qui souhaitent avoir des produits non modifiés génétiquement et sains à la consommation. Mais, avec les gestes qu’il faut, il est tout à fait possible de créer son propre potager à la maison avec un espace de 200m².

Lire également : Comment arroser les tomates écologiquement ? Le guide pratique

En plus d’être 100% frais et sans ajouts chimiques, vos légumes ne vous coûteront absolument rien si ce n’est quelques gouttes de sueur et quelques minutes pour les nourrir chaque jour.

Quels sont les légumes à privilégier dans un potager ? Quand les semer ?

Avec la quantité de légumes qui existe, vous avez l’embarras du choix. Selon la saison, vous pouvez semer autant de variétés de légumes que vous le souhaitez. Le meilleur moment pour commencer un semi serait durant le printemps. Ainsi, le soleil ne vous fera pas défaut et en peu de temps, vous aurez de jolis légumes à déguster.

Lire également : Planter concombre et tomate ensemble : conseils pour un potager réussi

En février, en Mars, vous pouvez déjà semer des tomates, des aubergines, des céleris, des carottes, des épinards, de l’oignon, des poivrons, des pommes de terre.

En avril, en mai et en juin, c’est le moment de mettre en terre des radis, des petits pois, des courgettes, des asperges, la laitue, les concombres, les poireaux, les roquettes, des haricots verts, des choux, etc.

Vous pouvez aussi consulter sur le net. Il existe des calendrier des semis à imprimer.

Comment semer les légumes dans un potager ?

Mettre les légumes à semer n’est pas une entreprise difficile. Le plus important est avant tout de disposer d’un potager, de graines et de les mettre en terre.

Pour réaliser un semi, il existe différentes façons de procéder.

Le semis en ligne

C’est l’une des astuces pour le potager les plus utilisées.  Il permet de faciliter les récoltes. Cela consiste à tracer un sillon le long d’un cordeau grâce à une serfouette à l’intérieur duquel on met les graines que l’on souhaite utiliser et sur lequel on pose du terreau ou de la terre légère. Le sillon à tracer devra être en adéquation avec le volume de la graine, du sol et de sa nature, ainsi que la saison pendant laquelle on sème. Donc plus la graine est grosse, plus le sillon est profond. 

Le semi en poquets

Ce procédé consiste à semer en ligne. Mais, plutôt que de tracer un sillon, il faut creuser des trous à distance égale dans lesquels seront posées trois à six graines. Il est préférable d’utiliser cette méthode que pour de grosses graines telles que les pois, les courges ou les haricots.

Le semi à la volée

L’objectif ici est de verser de manière équilibrée des graines à semer, et ceci, par poignée. Il suffira ensuite de les recouvrir de terreau ou d’y passer le râteau.

C’est l’idéal pour semer des carottes, de la laitue ou des navets.

Comment préparer le sol pour semer les légumes dans un potager ?

Pour préparer le sol de votre potager, pensez à bien analyser sa composition. Effectivement, un sol trop acide ou au contraire trop basique ne conviendra pas à toutes les plantations.

Premièrement, commencez par déterminer le pH du sol. Si celui-ci est inférieur à 6,5 (ce qui signifie que le terrain est acide), vous pouvez ajouter des amendements calcaires pour corriger cette acidité. À l’inverse, si le pH est supérieur à 7 (le sol sera donc alcalin), il faudra apporter des matières organiques comme de la tourbe ou du compost pour rétablir l’équilibre.

Pensez à enrichir la terre en y ajoutant des éléments nutritifs : un engrais naturel tel que du fumier ou encore une couche de compost sera parfait pour rendre vos légumes plus résistants et vigoureux.

Mais attention aux excès ! N’en mettez pas trop car cela pourrait avoir l’effet inverse et brûler les racines des jeunes plants. Le mieux étant d’utiliser des doses raisonnables et d’étaler les amendements sur plusieurs semaines avant la plantation.

Si votre potager se situe dans une zone où la pluviométrie n’est pas très élevée, il sera aussi nécessaire d’arroser régulièrement afin que les semis puissent germer correctement. Dans ce cas-là, optez plutôt pour un système d’arrosage goutte-à-goutte qui économise beaucoup d’eau !

Semez vos graines selon leur espèce : certaines auront besoin d’être plantées en surface tandis que d’autres devront être ensevelies sous une couche de terre. N’hésitez pas à vous renseigner sur la fiche des semis de chaque variété pour être sûr de les planter au bon moment et dans les meilleures conditions !

Les astuces pour réussir ses semis de légumes au potager

Réussir ses semis de légumes au potager n’est pas une tâche facile. Cela nécessite du temps, de la patience et surtout des connaissances sur les plantations en question. Voici donc quelques astuces pour vous aider à réussir vos semis.

La première étape est le choix des graines. Il faut savoir que certaines variétés de légumes ont besoin d’être semées directement en terre tandis que d’autres doivent être cultivées dans un petit contenant avant d’être transplantées plus tard. Dans ce dernier cas, utilisez des godets biodégradables, qui sont pratiques et respectueux de l’environnement.

Choisissez aussi avec soin le moment où vous allez faire vos semis. Les différents types de légumes ne poussent pas tous au même rythme et cela dépendra aussi du climat local. Pour éviter les erreurs, consultez un calendrier lunaire pour connaître le bon moment pour chaque type de graine.

Veillez par ailleurs à bien marquer chacun de vos plants : il serait dommageable de confondre deux variétés similaires !

Sachez qu’arroser les graines humides risque ainsi d’entraîner leur putréfaction alors qu’à contrario, manquer de les arroser les dessécherait rapidement.

Les plantations ont besoin de chaleur et de lumière pour se développer correctement. Vous devez les disposer à un endroit bien ensoleillé, sans être exposées aux vents trop forts.

Si vous habitez dans un climat froid, il peut être utile d’utiliser une mini-serre, qui permettra aux plants de bénéficier d’une température idéale pour leur croissance. Dans le cas contraire, veillez à ne pas les installer sous une exposition directe au soleil : cela pourrait assécher votre sol prématurément.

Pensez enfin à entretenir régulièrement vos semis : ôtez les mauvaises herbes et taillez les feuilles inutiles afin que la plante puisse concentrer son énergie sur sa croissance.

Avec ces quelques astuces simples mais efficaces, vous êtes maintenant prêt(e) pour cultiver vos propres légumes !

Afficher Masquer le sommaire