Comment choisir sa pergola bioclimatique ?

62
Partager :

Vous souhaitez acheter une pergola et votre choix se tourne vers la bioclimatique. Beaucoup de personnes vous ont vanté ses mérites et votre décision est prise. Mais à quoi devriez-vous prêter attention avant de vous lancer dans cet investissement ? Découvrez nos conseils pour bien choisir votre pergola bioclimatique.

Pourquoi acheter une pergola bioclimatique ?

La pergola bioclimatique, c’est un peu la Rolls des pergolas. Si vous avez pris la décision d’en acheter une, votre entourage n’y est sans doute pas pour rien. Beaucoup de personnes craquent de plus en plus pour cette installation et on comprend facilement pourquoi.

A lire en complément : Physiostart : un stimulateur de démarrage très efficace

Si on la connait généralement pour ses lames orientables, certains de ses atouts ne sont pas assez ébruités. Pour vous, nous allons rappeler ce qu’est une pergola bioclimatique et rappeler tous ses avantages.

Cette installation prend place dans nos jardins pour créer une ambiance agréable et cosy. À l’origine, on l’utilise pour créer une zone ombragée. La caractéristique principale de la pergola bioclimatique est qu’elle est modulable. Ses lames orientables permettent de s’adapter aux conditions météorologiques.

A découvrir également : Les principales règles de sécurité à connaître avant d’aménager son jardin : notre guide en 2022

Avec celle-ci, il est facile de réaliser des économies d’énergie. En orientant les lames au gré de la météo, vous allez pouvoir réchauffer ou refroidir vos pièces. D’un point de vue de la luminosité, c’est aussi très intéressant. Si vous modulez les lames de façon à éclairer votre pièce, vous n’aurez pas besoin d’éclairage supplémentaire. Pour plus d’informations, voir ici.

La pergola a aussi un puissant potentiel décoratif. Vous pouvez y installer des guirlandes et des plantes par exemple.

Attention cependant, la pergola bioclimatique est très différente des pergolas conçues en Do It Yourself. Si vous avez l’impression qu’elles font autant le job, c’est souvent une illusion. La position des lames suit simplement le modèle de la bioclimatique, mais elles ne sont pas du tout orientables. Ne vous faites pas avoir !

Choisir le matériau de sa pergola bioclimatique

Maintenant que vous avez une idée plus précise des atouts de la pergola bioclimatique, nous devons parler de certaines choses pour choisir la plus appropriée selon vos besoins.

Le choix des matériaux se fera selon plusieurs critères :

  • Votre décoration et vos goûts
  • Bien entendu, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. Vous avez certainement une idée précise du rendu que vous souhaitez dans votre jardin. C’est donc un bon premier repère qui doit guider votre choix. Cependant, ce n’est pas le seul.

  • Les conditions climatiques de votre commune
  • Selon les conditions climatiques de votre lieu d’habitation, certains matériaux peuvent être plus appropriés quand d’autres seront déconseillés. Par exemple, la pergola en fer n’est pas recommandée pour les zones pluvieuses. Elle a tendance à rouiller. Vous pouvez bien entendu y remédier avec un certain entretien, mais vous devriez surtout y pallier en choisissant un autre matériau. Dans ce cas de figure, l’aluminium serait indiqué.

  • Le temps passé à l’entretien

Si vous souhaitez augmenter la longévité de votre installation, il va falloir penser à l’entretien. Le choix du matériau devra se faire en fonction du temps que vous pouvez y accorder et de votre capacité à l’entretenir.

Prêtez attention à la qualité de votre installation

Bien entendu, la qualité doit être au rendez-vous. C’est d’autant plus logique quand il s’agit d’une pergola bioclimatique. En effet, le caractère orientable des lames peut créer de l’usure. Il faut donc veiller à ce que vos équipements soient de qualité.

Faites alors attention à la solidité des lames. Il est aussi très important de s’assurer que la pose soit correctement effectuée. Si vous craignez de ne pas vous y prendre comme il faut, vous pouvez faire appel à des professionnels.

Partager :