Les nids de frelons : les risques pour la santé

75
Partager :

Les nids de frelon (asiatiques ou européens) sont de potentiels dangers pour tous ceux qui les côtoient. Il est facile de perdre la vie après une simple piqûre de frelon. Juste une piqûre suffit pour que vous passiez de vie à trépas. Sachant que chaque organisme réagit différemment, découvrez à quel point votre santé est menacée par ces hyménoptères.

Quels sont les risques dus à une réaction locale d’une piqûre de frelon ?

Le phénomène de nids de frelon est répandu en Europe. Pour différentes raisons, les frelons piquent une personne et cela peut entraîner diverses réactions chez la victime. L’une d’entre elles est la réaction locale. En effet, c’est la réaction la plus courante et l’intervention d’un médecin n’est pas toujours nécessaire. Néanmoins, la piqûre à l’origine de cette réponse immunitaire est douloureuse. La réaction locale se distingue par une rougeur locale ; une légère induration ; un gonflement ou œdème local et de temps à autre de démangeaisons.

A lire également : Taille du mûrier platane, nos conseils

Selon la zone de piqûre, vous pouvez avoir un gonflement très important. Cela peut arriver si vous êtes touchés au cou et au visage (ailes de nez, lèvres, paupières, oreilles). Si vous êtes piqué dans la bouche ou la gorge, le gonflement peut causer un risque d’étouffement. Toutefois, dans de simples situations, la réaction locale se dissipe au bout de quelques heures.

À quoi êtes-vous exposé lors d’une réaction toxique à une piqûre de frelon ?

Après une piqûre de frelon, les substances faisant partie intégrante du venin agissent sur les terminaisons nerveuses et les micro vaisseaux. Ce qui favorise ainsi la création d’histamine par l’intermédiaire des mastocytes. Cette douleur que vous ressentez s’estompe immédiatement sous 24h. Ce qui permet d’introduire la réaction toxique qui survient lorsqu’il y a de nombreuses piqûres. Imaginez l’importante quantité de venin injectée dans le corps de la victime. Il est possible que vous ayez une chute de tension, de la diarrhée, des maux de tête, des vomissements et exceptionnellement des convulsions et une perte de connaissance. Mais s’il s’agit d’un adulte ayant reçu plus d’une vingtaine de piqûre. Son suivi doit se faire à l’hôpital.

A lire aussi : Quand et comment planter les tomates ?

Quelles sont les complications de santé ?

Encore appelé choc anaphylactique, la réaction allergique est la plus grave de toutes. Elle est provoquée par une seule piqûre et ne dépend pas de la quantité de venin absorbée. Elle est à l’origine de 5 risques bien précis.

Les risques d’ordre cardiaque : vous ferez automatiquement une chute de tension ou aurez un choc sur le coup.

Les risques d’ordre cutanés : vous êtes sujets à de l’urticaire généralisée, des démangeaisons et de sérieux gonflements.

Les risques d’ordre digestif : ils sont connus de tous mais apparaissent d’une manière douloureuse, à savoir la diarrhée, de fortes nausées et/ ou de violents vomissements.

Les risques d’ordre neurologique : ils ont pour but de vous faire perdre la tête à coups de vertige et de perte de connaissances.

Les risques d’ordre respiratoire : dans ce cas de figure, vous pourrez ressentir des œdèmes (de l’épiglotte, de la langue et du larynx), une sensation d’oppression thoracique qui accompagne un bronchospasme, angoisses ou de cyanose.

Dans le pire des cas, les victimes de piqûres de frelon subissent l’obstruction des voies respiratoires et parfois un choc cardiovasculaire qui ont pour conséquence la mort.

Précautions à prendre pour se protéger d’un nid de frelon

La meilleure prévention est d’éviter les piqûres de frelon. Pour cela, si vous vivez dans une zone favorable à ces créatures, assurez-vous de retirer tous les nids de frelon aux alentours de votre lieu d’habitation. Si vous vous retrouvez en présence des insectes, ne faites pas de mouvements brusques et restez calmes. Privilégiez les pantalons, les manches longues, les chapeaux. Si vous avez déjà fait une réaction allergique, sortez toujours avec votre trousse de secours contenant des seringues d’adrénaline. Abstenez-vous de marcher pieds nus en pleine nature (sur de l’herbe) ou près d’un point d’eau. Ne sortez pas avec des substances qui attirent les insectes (parfum, sucrerie, etc) et éloignez-vous des poubelles mal fermées.

Partager :