Comment faire un jardin avec peu d’entretien ?

Désirez-vous avoir un beau jardin qui ne nécessite que peu d’entretien ? Et oui, votre jardin peut se contenter de peu de soins ! Avec quelques astuces que cet article vous montrera, vos efforts d’arrosage, de désherbage et de la tonte seront réduits au minimum. C’est parti !

A lire en complément : Permaculture en serre : optimisez votre culture avec des techniques éprouvées

Choisir le bon emplacement

Afin que vos plantes soient heureuses, elles ont bien sûr besoin de l’eau et du soleil. Observez ainsi délicatement vos extérieurs afin que vous apercevriez les zones bien exposées. Tâchez également de savoir comment vous allez arroser les plantes qui exigent de l’eau.

Si vous souhaitez surveiller l’arrosage ou si vous choisissez des plantes ne nécessitant pas beaucoup d’eau, optez pour la zone plein Sud. Par contre, les zones mi-ombre et d’autres expositions sont idéales pour les arbustes ou les massifs de fleurs. La zone ombre totale est la seule zone complexe dans un jardin. Evitez-la pour débuter !

A lire aussi : Choisir une clôture imitation pierre pour son jardin

Pour plus d’informations, demandez également conseils à une entreprise paysagiste dans le calvados.

Opter pour une petite surface de culture

On vous conseille d’opter pour une petite surface de culture bien soignée que d’avoir une grande surface mal entretenue.

Débutez par une petite surface de culture. Mais, cela ne vous empêche pas de l’agrandir dans l’année suivante. Quelques carrés suffisent pour un beau potager. Même si vous oubliez de désherber de temps en temps, ne vous inquiétez pas ! Un beau massif fleuri de petite surface et qui ne réclame que peu de soins, vous ravira lorsque vous le regarderez chaque jour !

Pour le reste du jardin, la simplicité suffit. Vous pouvez par exemple mettre en place un gazon rustique facile à tondre ou une prairie fleurie.

Choisir des plantes faciles d’entretien et adaptées

Si vous souhaitez faire un minimum d’entretien pour votre jardin, il faut que vous choisissiez bien les plantes que vous allez y cultiver. Optez pour les plantes qui poussent facilement et qui n’ont besoin ni traitements ni d’arrosages quotidiens. Pas besoin non plus d’une plante avec une taille compliquée !

On vous conseille de commencer par certains végétaux. Parmi ces derniers, on peut citer :

  • Les plantes lianes: le chèvrefeuille, la passiflore, le jasmin étoilé, la bignone, la clématite…
  • Les bulbes fleuris: les jonquilles, les iris, les glaïeuls, …
  • Les aromatiques méditerranéennes: lavande, romarin, thym, sauge…
  • Au potager: tomates, fraises et courges, légumes perpétuels (tétragone cornue, oignon rocambole, cardon, chénopode, poireau perpétuel, …).

Bien préparer le terrain

Pour qu’un jardin soit parfait et demande peu d’entretien, il faut que vous prépariez bien votre terrain. Pour les massifs comme pour le potager, le désherbage est la meilleure solution.

Bêchez et Ratissez votre sol jusqu’à ce qu’il n’y ait aucun caillou et motte. Ensuite, en fonction des plantes à installer, ajoutez du compost. Ce dernier permet surtout d’équilibrer le sol, d’enrichir le fumier, de décompacter le paillis, etc. La bonne option est de mélanger un bon compost à la surface du sol. De même pour les arbustes, ajoutez du compost au terreau pour garantir un bon démarrage !

Pour aménager ainsi un jardin avec peu d’entretien, choisissez un bon emplacement, préparez bien votre terrain et optez pour une petite surface de culture avec des plantes faciles d’entretien et adaptées. Enfin, n’oubliez pas de suivre les conseils de l’entreprise paysagiste dans le calvados !

Utiliser des paillis pour limiter les mauvaises herbes

En plus de bien préparer le sol, l’utilisation d’un paillis est une solution efficace pour limiter la pousse des mauvaises herbes et réduire les arrosages. C’est aussi une technique qui facilite l’aération du sol en empêchant sa compaction.

Les paillis peuvent être organiques ou minéraux. Les paillis organiques sont fabriqués à partir de matières végétales telles que des feuilles mortes, de la paille ou encore du foin. Ces matériaux vont se décomposer progressivement dans le temps et enrichir le sol en nutriments nécessaires aux plantations.

Les paillis minéraux, quant à eux, sont généralement constitués de pierres concassées telles que les graviers ou les galets. Ils ont l’avantage d’être résistants au vent et à la pluie mais n’améliorent pas la qualité du sol comme peuvent le faire les paillis organiques.

Pour utiliser ces techniques, il faut nettoyer soigneusement votre jardin afin qu’il ne reste aucune trace de mauvaises herbes ni aucun débris végétal sur place. Vous pouvez étaler un paillage épais selon vos envies : 2 cm minimum pour le potager, jusqu’à 10 cm pour certains arbustes.

Le choix entre différents types de paillages doit aussi tenir compte des conditions climatiques locales ainsi que de leur aspect décoratif. Par exemple, si vous habitez dans une région très sèche avec peu d’humidité ambiante, choisissez un paillis plus épais pour éviter l’évaporation de l’eau. Il faut pailler chaque plante afin qu’elle reçoive les nutriments nécessaires et ne soit pas étouffée.

Utiliser des paillis est une technique simple et efficace pour réduire considérablement les travaux d’entretien tout en améliorant la qualité du sol dans votre jardin.

Installer un système d’arrosage automatique pour simplifier l’entretien

En plus de la technique du paillage, l’installation d’un système d’arrosage automatique est une excellente solution pour minimiser le temps et les efforts consacrés à l’entretien de votre jardin. Cette méthode vous permettra non seulement de conserver un arrosage régulier mais aussi d’économiser beaucoup d’eau.

Il existe plusieurs types de systèmes d’arrosage automatique sur le marché. Le choix dépendra notamment des spécificités du terrain, des plantations et bien sûr du budget alloué. Les solutions les plus répandues sont les goutte-à-goutte, les sprinklers ou encore les arroseurs oscillants.

Les solutions de goutte-à-goutte permettent une irrigation localisée grâce à un tuyau percé qui diffuse l’eau directement au pied des plantations en quantité faible mais précise. Cette technique a pour avantage de limiter considérablement la perte par évaporation tout en apportant aux racines exactement ce dont elles ont besoin.

Les sprinklers, quant à eux, diffusent l’eau sous forme de jets pulvérisateurs dans toutes les directions afin que chaque plante soit arrosée uniformément sur toute sa surface. Ce système est particulièrement adapté pour irriguer une grande surface comme une pelouse ou un massif floral important.

Il y a aussi la méthode des arroseurs oscillants. Ces dispositifs aspergent l’eau en créant un mouvement horizontal continuel qui couvre ainsi une zone assez large avec régularité.

L’utilisation d’un système d’arrosage automatique vous permettra de réaliser des économies d’eau substantielles comparées à l’arrosage manuel. Cette technique est très pratique puisqu’elle ne nécessite pas votre intervention directe au quotidien.

Le choix et la mise en place du bon système d’irrigation doivent se faire avec minutie afin que vos plantations soient arrosées convenablement sans gaspillage excessif. Lorsque cela sera fait, vous pourrez jouir pleinement de votre jardin sans aucun stress lié aux contraintes liées à son entretien régulier.

Afficher Masquer le sommaire