Comment prendre soin de ses outils de jardin ?

8
Partager :

Les outils de jardin sont chers, surtout s’ils sont de bonne qualité. Prenez-en soin en les entretenant régulièrement, vous rentabiliserez au mieux l’investissement et pourrez profiter longtemps d’outils de jardinage efficaces et performants.

L’entretien des outils de jardin coupants

Les lames des outils de jardin coupants comme le sécateur, l’ébrancheur, l’échenilloir ou la cisaille nécessitent un traitement particulier après usage. Il est recommandé de gratter les débris, de les nettoyer à l’eau, de les sécher puis de les désinfecter à l’aide d’alcool à brûler et d’un chiffon propre. L’alcool peut permettre de faire d’une pierre deux coups, en débarrassant les lames des outils coupants de tous les résidus résineux et de tuer bactéries et virus. L’effet désinfectant évitera la propagation de maladies d’une plante à une autre.

Lire également : Quels sont les critères pour bien choisir son robot piscine ?

Outre le nettoyage après chaque utilisation, avant de les ranger au sec dans un abri de jardin adapté tels que ceux qu’on trouve à cette adresse, les outils coupants se portent mieux avec un affûtage régulier. Utilisez une pierre fine si les lames sont en parfait état, sinon, une lime fine peut aider à restaurer le biseau. Stockez soigneusement vos outils de jardin dans un abri dédié, pour les préserver des intempéries (surtout de l’humidité qui fait rouiller) et éviter qu’ils ne traînent à portée de mains : ce sont des outils dangereux et des enfants pourraient malheureusement se mettre en danger en jouant avec.

Le nettoyage des outils à main

L’idéal est d’acheter des outils en bois de frêne, plus solides et souples que les manches fabriqués en bois de pin qui se cassent vite. Avec le temps, vous remarquerez de l’usure au niveau des fixations. Pensez à resserrer les vis ou à les changer simplement au besoin. Au besoin, vous pouvez immerger les manches dans l’eau durant une nuit : cela permet au bois de gonfler et empêchera l’outil d’avoir du jeu sur son manche. Si vous sentez des aspérités ou des échardes, utilisez du papier de verre pour réaliser un léger ponçage avant d’enduire de paraffine. Pour les vieux manches, utilisez de l’huile de lin pour nourrir le bois et lui redonner son éclat.

A voir aussi : Quelle variété de consoude faut-il planter dans votre jardin ?

Une attention particulière pour les outils à moteur

L’entretien des outils à moteur doit se faire avec une certaine vigilance. La première précaution pour plus de sécurité est de veiller à déconnecter le fil d’allumage, au niveau des bougies. Cela vous mettra à l’abri des accidents stupides.

Une tondeuse dotée d’un moteur à 4 temps aura besoin d’une vidange annuelle, surtout avant d’être entreposée pour l’hiver. Après chaque utilisation, nettoyez les lames au jet d’eau ainsi que les débris d’herbe collés partout, et laissez bien sécher avec la tondeuse couchée sur le côté. Avant l’hivernage, démontez les lames pour en vérifier l’intégrité, puis vous pourrez les affûter à l’aide d’une meuleuse. Si elles sont tordues, vrillées ou crénelée, il est temps de les changer ! Pensez aussi à huiler les axes des roues, à souffler un peu d’air dans le filtre et les ailettes de refroidissement pour dépoussiérer.

Pour une tronçonneuse, en plus du moteur, vérifiez l’intégrité de la chaîne et l’absence de rouille avant de la graisser.

Partager :