Comment prendre soin de ses outils de jardin ?

Les outils de jardin sont chers, surtout s’ils sont de bonne qualité. Prenez-en soin en les entretenant régulièrement, vous rentabiliserez au mieux l’investissement et pourrez profiter longtemps d’outils de jardinage efficaces et performants.

L’entretien des outils de jardin coupants

Les lames des outils de jardin coupants comme le sécateur, l’ébrancheur, l’échenilloir ou la cisaille nécessitent un traitement particulier après usage. Il est recommandé de gratter les débris, de les nettoyer à l’eau, de les sécher puis de les désinfecter à l’aide d’alcool à brûler et d’un chiffon propre. L’alcool peut permettre de faire d’une pierre deux coups, en débarrassant les lames des outils coupants de tous les résidus résineux et de tuer bactéries et virus. L’effet désinfectant évitera la propagation de maladies d’une plante à une autre.

A lire également : Taille du mûrier platane, nos conseils

Outre le nettoyage après chaque utilisation, avant de les ranger au sec dans un abri de jardin adapté tels que ceux qu’on trouve à cette adresse, les outils coupants se portent mieux avec un affûtage régulier. Utilisez une pierre fine si les lames sont en parfait état, sinon, une lime fine peut aider à restaurer le biseau. Stockez soigneusement vos outils de jardin dans un abri dédié, pour les préserver des intempéries (surtout de l’humidité qui fait rouiller) et éviter qu’ils ne traînent à portée de mains : ce sont des outils dangereux et des enfants pourraient malheureusement se mettre en danger en jouant avec.

Le nettoyage des outils à main

L’idéal est d’acheter des outils en bois de frêne, plus solides et souples que les manches fabriqués en bois de pin qui se cassent vite. Avec le temps, vous remarquerez de l’usure au niveau des fixations. Pensez à resserrer les vis ou à les changer simplement au besoin. Au besoin, vous pouvez immerger les manches dans l’eau durant une nuit : cela permet au bois de gonfler et empêchera l’outil d’avoir du jeu sur son manche. Si vous sentez des aspérités ou des échardes, utilisez du papier de verre pour réaliser un léger ponçage avant d’enduire de paraffine. Pour les vieux manches, utilisez de l’huile de lin pour nourrir le bois et lui redonner son éclat.

A lire aussi : Aménagement extérieur : les erreurs à ne pas commettre

Une attention particulière pour les outils à moteur

L’entretien des outils à moteur doit se faire avec une certaine vigilance. La première précaution pour plus de sécurité est de veiller à déconnecter le fil d’allumage, au niveau des bougies. Cela vous mettra à l’abri des accidents stupides.

Une tondeuse dotée d’un moteur à 4 temps aura besoin d’une vidange annuelle, surtout avant d’être entreposée pour l’hiver. Après chaque utilisation, nettoyez les lames au jet d’eau ainsi que les débris d’herbe collés partout, et laissez bien sécher avec la tondeuse couchée sur le côté. Avant l’hivernage, démontez les lames pour en vérifier l’intégrité, puis vous pourrez les affûter à l’aide d’une meuleuse. Si elles sont tordues, vrillées ou crénelée, il est temps de les changer ! Pensez aussi à huiler les axes des roues, à souffler un peu d’air dans le filtre et les ailettes de refroidissement pour dépoussiérer.

Pour une tronçonneuse, en plus du moteur, vérifiez l’intégrité de la chaîne et l’absence de rouille avant de la graisser.

La lubrification des outils pour une utilisation optimale

Pour les outils thermiques de haute performance comme une débroussailleuse ou un taille-haie, qui ont besoin d’être lubrifiés régulièrement pour fonctionner correctement, utilisez des lubrifiants synthétiques résistants aux hautes températures. Il est préférable d’opter pour un produit haut de gamme et respectueux de l’environnement.

Les tondeuses électriques ne nécessitent pas beaucoup d’entretien en comparaison avec leurs homologues à essence. Pourtant, vous pouvez augmenter leur durée de vie en prenant quelques mesures simples telles que le nettoyage après chaque utilisation et la vérification périodique des lames et du filtre. De même, si vous avez acheté une tondeuse robotisée, assurez-vous qu’elle soit bien protégée contre les intempéries car elle sera exposée tout au long de l’année.

En ce qui concerne les cisailles à main ou les sécateurs sans moteur, il existe plusieurs astuces pour limiter leur usure : aiguiser périodiquement la lame principale, graisser toutes les pièces mobiles (en utilisant notamment des huiles minérales), éliminer toute trace d’eau sur la surface métallique afin que celle-ci ne rouille pas.

Pensez aussi à stocker vos outils dans un endroit sec et abrité après chaque utilisation, quel que soit leur type (thermique ou non). Évitez donc absolument le phénomène souvent observé qui consiste à ranger la tronçonneuse directement dans votre cabane saturée d’humidité ! Si vous êtes dans une région où les hivers sont rudes, n’oubliez pas de mettre à l’abri tout votre matériel (tondeuse, taille-haie ou autres outils motorisés) après un bon nettoyage pour éviter toute détérioration qui pourrait être fatale pour cet équipement onéreux.

Le rangement adéquat des outils pour une durée de vie prolongée

Une durée de vie prolongée des outils de jardin est aussi liée à un rangement adéquat. Effectivement, pensez à un bon stockage approprié pour éviter l’humidité et les dommages.

Il est recommandé de nettoyer soigneusement chaque outil après usage avant le rangement. Cela permettra d’éviter la formation de rouille et la détérioration prématurée du matériel. Pour ce faire, utilisez un chiffon sec ou légèrement humidifié ainsi qu’une brosse pour enlever toutes les saletés incrustées sur les lames ou dans les interstices.

Choisissez un endroit sec où ranger vos outils afin qu’ils ne soient pas exposés aux intempéries (pluie, neige…) et à l’humidité ambiante. Si vous disposez d’un garage fermé mais que celui-ci n’est pas suffisamment isolé contre l’eau stagnante par exemple, pensez à opter pour des étagères fixées au mur plutôt que pour un simple coffre qui serait posé directement au sol. Si vous n’avez pas d’abri spécifique dédié aux travaux extérieurs mais juste une cabane située dans votre jardin par exemple, prévoyez toujours une distance suffisante entre vos différents équipements, que cela soit en hauteur comme en longueur. Cette solution permet notamment une meilleure circulation aérienne autour des matériels susceptibles d’emmagasiner toute forme d’humidité.

Vous pouvez aussi investir dans des housses imperméables conçues spécialement pour protéger vos outils ou un contenant étanche. L’idée est d’éviter tout contact entre l’air extérieur et les pièces des appareils, de manière à réduire leur usure.

Pensez à bien classer chaque outil en fonction de son type (taille-haies, tondeuse…) afin de faciliter la recherche lorsqu’ils seront nécessaires ultérieurement. De cette façon, vous saurez exactement où chercher pour trouver ce que vous cherchez sans perdre trop de temps à fouiller dans une pile d’outils entassés.

Bien ranger ses outils après utilisation est un geste simple mais essentiel pour prolonger leur durée de vie. En prenant soin d’eux régulièrement et en adoptant les bonnes habitudes en matière de rangement et stockage, vous pouvez être assuré que votre équipement sera prêt à l’emploi lorsque vous en aurez besoin !

Afficher Masquer le sommaire