Débroussailleuse thermique Vs. électrique : le match

19
Partager :

L’une est ultra-puissante mais coûte plus cher et nécessite un certain entretien, l’autre est légère, ultra-maniable, vendue à des prix très compétitifs mais pêche par sa puissance. Voilà, le décor est posé. Vous comprenez donc qu’il faut consentir un compromis pour s’offrir la débroussailleuse la plus à même de répondre aux besoins d’entretien de son jardin ou de son espace vert. Si vous n’êtes pas familier avec cet outil motorisé, consultez d’abord le dossier sur la débroussailleuse de Wizza.fr. Voici donc comment choisir entre une débroussailleuse thermique et une débroussailleuse électrique, sans se prendre la tête !

#1 Quelle est la superficie de votre jardin ?

Si vous avez un jardin de petite taille ou de superficie moyenne, qu’il est bien entretenu et qu’il ne présente pas de complications particulières (terrain accidenté, pentu, présence de pierres), vous pouvez vous contenter d’une débroussailleuse électrique de qualité. Il faut simplement veiller à ce que vous ayez une prise de courant à proximité, avec éventuellement une rallonge, surtout si votre jardin est en longueur. N’oubliez pas que les débroussailleuses électriques sont dotées d’un câble d’alimentation qui viendra limiter votre liberté de mouvement. On voit émerger sur le marché des débroussailleuses électriques sans câble, équipées d’une batterie, mais leur autonomie et leur puissance restent en deçà de nos espérances.

A lire également : Comment choisir sa serre de jardin

#2 Quel est votre besoin en matière de taille et d’élagage ?

Si vous avez un jardin de petite taille ou de superficie moyenne et que vous souhaitez simplement tailler efficacement les zones inaccessibles à la tondeuse à gazon, vous pourrez là encore vous contenter d’une débroussailleuse électrique. Certains modèles peuvent même être utilisés pour nettoyer les bords et les allées, ainsi que les bordures fleuries, le long des clôtures et des murs, sans problème.

Si vous avez des zones d’herbe longue ou des jardins plus grands avec des parties envahies par la végétation, une débroussailleuse thermique (à essence) serait préférable pour ne pas vous compliquer la tâche et allonger inutilement les séances de débroussaillage. Les moteurs à essence ont une puissance nettement supérieure à celle des versions électriques et sont conçus pour couper une végétation plus dense sans surchauffe et surtout sans vous imposer des travaux manuels préparatoires, complémentaires et de finition. Les moteurs électriques sont plus susceptibles de surchauffer et de brûler plus rapidement si vous coupez régulièrement de grandes surfaces d’herbe épaisse, car vous les mettriez à rude épreuve.

A lire également : Pourquoi nettoyer son jardin avec un broyeur de végétaux ?

#3 Quel est votre budget pour l’achat de votre débroussailleuse ?

On ne vous apprend rien en vous disant que plus le prix d’achat est élevé, plus votre débroussailleuse sera performante. La relation entre le prix et la performance est linéaire dans le segment des outils de jardin motorisés, à quelques rares exceptions.

Les modèles de débroussailleuses d’entrée de gamme ont un moteur plus petit, un arbre fixe, une seule vitesse de coupe et moins de fonctions pratiques. Les modèles haut de gamme ont une puissance plus élevée, des arbres réglables, des têtes d’avance par à-coups, des poignées confortables, des vitesses de coupe variables, des têtes interchangeables et sont généralement livrés avec des équipements de sécurité comme les gants, les protections auditives, etc.

Vous pouvez acheter une débroussailleuse électrique d’entrée de gamme à partir de 30 €, comme la débroussailleuse Webb ELT250. Pour une bonne débroussailleuse électrique, il faut compter autour de 120 € minimum avec le modèle Premium AL-KO GT550, ainsi que la gamme des débroussailleuses électriques signées Toyota, Einhell et Bosch. Les débroussailleuses premier prix ne conviennent qu’aux travaux de coupe rapide. Elles ont une conception de base avec un moteur plus petit qui ne pourra rien face aux broussailles denses et épaisses.

Les débroussailleuses à essence coûtent forcément plus cher que les versions électriques. Ce segment commence à 120 € avec les débroussailleuses thermiques de chez Mitox (avec le modèle 25-SP) et peuvent monter jusqu’à 1 000 € pour les modèles professionnels comme la débroussailleuse à essence Echo SRM-520ESU. Les modèles à essence les moins chers seront dotés d’une tête d’alimentation standard et de commandes de base. Les débroussailleuses à essence plus coûteuses sont normalement équipées d’une lame de débroussaillage pour couper les ronces et la végétation dense, d’un harnais de sécurité et de commandes de vitesse variable.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!