Jardinier écolo : les pratiques élémentaires

Le jardinage est l’une des activités la plus pratiquées en France ainsi que dans plusieurs autres pays. Pour les nombreux amoureux de la terre qui ne se lassent pas de la travailler, se soucier du bien-être de l’environnement devient un impératif. Si vous n’étiez pas encore en mode jardinage écolo, voici des éléments basiques qui vous seront utiles.  

Des méthodes naturelles pour un jardin en parfait état 

En optant pour l’utilisation de produits naturels dans votre jardin, vous enregistrerez de meilleurs résultats à plusieurs niveaux. Pour ce faire, adoptez ces méthodes :  

A découvrir également : 3 pratiques courantes à éviter dans le jardin

  • stop à l’utilisation des fertilisants chimiques : il faut absolument bannir l’utilisation de produits chimiques tels que la chaux ou le soufre. Les jardiniers se servent de ces produits pour enrichir le sol, ils ignorent qu’en réalité, ces derniers sont fort destructeurs. Pour éviter d’en arriver à employer cette variété de produits, pensez à faire évaluer votre type de sol par des professionnels. Cela vous permettra de savoir spécifiquement quelles cultures sont adaptées à votre sol.  
  • faire ses propres cultures : il est temps d’exploiter le moindre espace que vous possédez sur votre terrain pour vos propres cultures. En effet, acheter des produits bio revient souvent cher, pour faire des économies, vous pouvez vous même cultiver certains aliments. Vous pourrez alors consommer des produits frais quand vous en aurez envie.  
  • profiter de la nature : puisqu’il est aussi question de la protection de la nature et de la limitation du gaspillage, vous pouvez vous servir des eaux de pluies pour l’arrosage. A l’aide d’un baril ou de seaux, vous pouvez récolter de l’eau sous les gouttières. Non seulement cela ne coûte pas cher du tout, mais en plus l’eau de pluie ne possède pas de chlore, elle est donc idéale pour les cultures.  
  • fabriquer du compost grâce aux déchets de cuisine : en fabriquant votre propre compost, vous ferez de grosses économies. De plus, le compost est considéré comme étant de l’or pour le jardinier. En effet, il favorise la fertilité du sol et lui apporte tous les nutriments nécessaires. Aussi, le compost stimule le développement de racines saines, favorise l’aération et la rétention d’eau tout en améliorant la texture du sol. Il est donc plus que bénéfique de fabriquer son propre compost.  
  • opter pour des semences : il est conseillé de choisir des semences naturelles au détriment des pépinières. Les plastiques dans lesquels sont généralement conservés ces pépinières ne sont pas bio. Si vous n’avez pas d’autres options, choisissez des pépinières conservés dans des plastiques recyclés.      

Related Posts